LE PADDOCK PARADISE

ou la vie sur pistes

Le Paddock Paradise, un aménagement de l’espace de vie des chevaux pour répondre à leurs besoins fondamentaux : vie en groupe, liberté de mouvements et alimentation en continu.

 

Dans leur environnement naturel, les chevaux parcourent environ 20 km par jour en se déplaçant lentement pour combler leurs besoins alimentaires. Lors de ces déplacements, qui s’étendent sur un territoire de plusieurs centaines d’hectares, les chevaux tracent des chemins qui forment des pistes. Ces observations ont servi de base à Jaime Jackson pour concevoir le système de Paddock Paradise que nous appliquons.

L’idée est de reproduire, dans un environnement plus restreint, le fonctionnement naturel des chevaux. Pour ce faire nous créons des pistes, sur lesquels sont répartis différents points d’intérêt vers lesquels les chevaux se déplacent pour chercher de la nourriture, de l’eau, un abri ou un espace confortable pour se reposer, se défouler ou se rouler.

L’herbe de nos régions est très riche en sucres et souvent surpâturée et donc chargée en toxines. Elle peut alors provoquer un surpoids important et entraîner de graves problèmes métaboliques si son accès n’est pas restreint (surtout quand elle est courte, l’herbe haute de moins de 5 cm étant la plus chargée en sucres et qu’elle a été « stressée » comme quand il fait froid la nuit et chaud le jour comme c’est le cas au printemps).

Le Paddock Paradise évite donc les risques de l’herbe tout en permettant une mise en mouvement essentielle au métabolisme du cheval. Comme le cheval mange une bonne partie de la journée, il a aussi un accès continu à la nourriture grâce à la distribution en grandes quantités de foin dans des filets. Grâce aux filets, les chevaux mangent lentement et nous n’avons quasi pas de gaspillage.

Les chevaux sont libres de leurs mouvements et vivent en groupe, ce qui garantit leur bien-être physique et psychologique car c’est indispensable pour eux de bouger et de ne pas être seuls !

Ce système nécessite un investissement important de notre part par une présence quotidienne pour remplir les filets à foin et ramasser les crottins quotidiennement sur les pistes pour veiller à une bonne hygiène.

 

A RETENIR

Des couloirs de 3 à 5 m de large

Des « zones » plus larges

Des points d’intérêts distanciés

Pas ou peu d’accès à l’herbe

Une vie de troupeau

Une liberté de mouvement

Du foin en abondance

Des zones « hors boue » pour l’hiver

 

Vou avez envie de créer votre paddock paradise mais vous n’y voyez pas clair, vous avez un tas de questions pratiques?

Forts de 4 ans de mises en place, travaux, expériences et vécus, nous pouvons vous aider.

Consultez-nous pour un accompagnement au 0486/848331